18 août 2017

Classe travail et Régionale d'élevage de Billiers

Le 6 août avait lieu à Billiers (Morbihan) la régionale d'élevage Terre -Neuve , Landseer.

Désormais, les Landseer peuvent concourir en classe travail.

Cette classe n'est accessible qu'aux chiens de plus de 15 mois, titulaires du 2ème degré de travail à l'eau, mention excellent.


Cette classe travail  concourt pour le CACS lors des expositions régionales d'élevage ou lors de la Nationale.
Elle n'est toujours pas accessible aux Landseer lors des autres expositions.


Lunike du Rêve d'Ady a terminé 1ère Excellent en classe travail lors de la Régionale d'élevage de Billiers jugée par Mme Pouvesle.






6 août 2017

Danger : cyanobactéries.

Il y a quelques jours nous avions attiré votre attention sur les précautions à prendre à la plage avec un chien, et plus tôt dans l'été sur le coup de chaleur.



La tentation est grande en ces périodes de grosse chaleur de se rafraîchir et de faire baigner son chien, mais attention danger !

Récemment la presse s'est fait l'écho de décès de chiens après une baignade dans la rivière Cher .

 Nous vous avions également annoncé que nous avions dû renoncer à la démonstration de travail à l'eau lors de notre rencontre annuelle dans le Cher, les résultats d'analyse de l'eau étant alarmants.





La présence de cyanobactéries est inquiétante, en effet ces micro organismes colonisent étangs et rivières, les eaux courantes des rivières ne sont pas à l'abri de ce danger réel et mortel pour nos chiens.

 De plus en plus de sites sont touchés et les périodes d’efflorescence sont plus nombreuses et durent plus longtemps. Elles donnent à l'eau une couleur bleutée, ce qui leur vaut parfois le surnom d'algues bleues. Elles sont surtout visibles le matin et ont tendance à s'enfoncer dans l'eau avec la chaleur de la journée. 
Les hivers doux, les températures élevées en  été favorisent ce développement, mais il a aussi été mis en évidence que ces algues se développent rapidement lorsque le milieu est riche en phosphore et en azote. 
Or ces deux produits sont présents en grande quantité dans les eaux usées mal traitées, dans les traitements agricoles tels que les engrais  et pesticides…




Symptômes :

Les moins toxiques de ces micro organismes provoqueront irritation et démangeaisons mais les hématoxines vont s'attaquer au foie provoquant des hémorragies.

Les neurotoxines, quant à elles, vont s'attaquer au cerveau provoquant des convulsions et conduisant à une mort rapide par paralysie des muscles respiratoires. 
Le décès est très rapide : dans les minutes ou les heures qui suivent l'absorption d'eau. 
Les chiens de petite taille, les chiots et les chiens âgés étant encore plus vulnérables. 

L’absorption de cyanotoxine est une URGENCE VETERINAIRE. Si le chien s’est baigné ou est suspecté d’avoir bu de l’eau qui pourrait être contaminée, il ne faut pas hésiter à le conduire chez un vétérinaire avant l’apparition de tout symptôme. Dans ce cas, il faut prendre un échantillon de cette eau à fin d’analyse. 



Prévention
 Penser à prendre de l'eau lors des promenades et ne pas laisser le chien boire n'importe où. 
Se renseigner sur les restrictions de baignade. 
Respecter les affichages interdisant la baignade.

Cependant très souvent on a un panneau "interdit aux chiens" fréquent aux abords des plans d'eau en particulier en saison estivale. Mais il ne signifie pas "danger mortel"

D'autre part les risques liés à la baignade sont affichés uniquement sur les sites surveillés...






Lire l'article complet dans le numéro 12 de 100 % Landseer
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

31 juillet 2017

Les épillets



Au retour de promenade vous faites une inspection du pelage pour repérer les tiques, mais pensez aux  épillets .
Il faut être vigilant sur votre lieu de vacances, et y penser si vous séjournez dans une région sèche, plus spécialement si le reste de l'année vous n'êtes pas concernés par ce problème qui est un véritable fléau en été. 




Ils peuvent se loger dans les coussinets, remonter dans les narines, les oreilles ou l'anus et nécessiter une visite d'urgence chez le vétérinaire.


L'épillet est l'extrémité rigide des graminées sauvages, des épis de blé, d'avoine, d'orge…

Lorsque les herbes sont sèches,  ce minuscule épi va se prendre dans les poils du chien et va migrer extrêmement rapidement. 
Il peut s'introduire dans le conduit auditif, dans l'œil, l'anus, le vagin ou entre les coussinets. 



Comme il est bordé de sortes d'arêtes il ne peut pas ressortir, par frottement  il va pénétrer sous la peau où il peut provoquer lésion ou abcès.




S'il se loge entre les doigts et les coussinets sa présence sera particulièrement douloureuse, l'animal va boiter. Il est très difficile de retirer  la pointe de l'épillet qui risque de se casser et de provoquer une infection.
 On peut déceler sa présence dans l'oreille (là aussi fort douloureuse,) car l'animal secoue la tête, la penche sur le côté comme pour faire sortir ce qui le gêne, il se gratte vigoureusement. Si l'épillet gagne le conduit auditif, il peut provoquer une otite ou perforer le tympan.
Il devra être retiré sous anesthésie.

Si l'herbe pénètre dans les narines, l'animal éternue, elle peut ensuite progresser dans les cavités nasales, la trachée, et aller jusqu'aux bronches ou aux poumons. 
L'épillet peut aussi s'introduire dans l'œil sous la paupière, sans intervention la cornée peut être touchée. 

Quel que soit l'endroit où se fixe l'épillet, c'est une urgence vétérinaire car il se déplace très vite et l'infection peut se déclencher en 24 heures. 



Un trou ou une croûte, une boule sous la peau ( au point d'infection) des poils collés dans le pelage, le chien qui se lèche entre les doigts, qui secoue la tête... doivent alerter.

L'animal peut être abattu, avoir de la fièvre si l'infection est déjà déclarée.








Plusieurs points de suture ont été nécessaires pour refermer la plaie, 
on voit bien que cet évènement doit être pris au sérieux. 




Prévention et lutte

Soyez vigilant sur les espaces où le chien va courir.
Examinez le pelage après la promenade pour repérer les épillets et les tiques.
Brossez le chien en rentrant.

Coupez les poils entre les coussinets et entre les doigts.
Vérifiez tous les jours tous les doigts des quatre pattes. 

Entretenez les oreilles de votre Landseer par un toilettage soigné, moins les poils seront fournis, moins l'épillet aura de facilité pour s'introduire dans l'oreille. 

Pour les mâles, l'épillet peut rentrer dans le fourreau.
Chez les femelles, il peut s'introduire dans la vulve.







22 juillet 2017

Vacances à la plage

Je vous remonte un article ancien mais les recommandations sont les mêmes ....


Quelques précautions s'imposent :






Sable et eau de mer
L'eau de mer irrite la peau, le sable peut provoquer des conjonctivites, il est indispensable de rincer l'animal à l'eau douce pour éliminer le sel et le sable en particulier entre les doigts.
Il faut bien sécher le chien pour éviter les problèmes dermatologiques et en particulier les risques de hotspot .



Boire trop d'eau de mer peut provoquer des diarrhées. 
Le vent et le sable sont des ennemis de l'été,  le sable est irritant, l'œil est rouge et larmoyant, l'animal se frotte. Prévoyez un collyre dans votre trousse  pour traiter avant qu'il n'y ait infection.
Il ne doit pas passer la tête par la fenêtre lors des voyages en voiture pour protéger ses yeux et ses oreilles. 
Sur les plages de  galets, ne lancez pas de cailloux au  chien qui pourrait se casser une dent en jouant. 

Les méduses
Leurs tentacules sont couvertes de cellules urticantes qui restent actives même lorsque la méduse est morte, ce sont donc les pattes et surtout les coussinets du chien qui peuvent être touchées. Elles provoquent des brûlures très vives et douloureuses. 
Il faut rincer au sérum physiologique ou à  défaut à l'eau de mer (l'eau douce fait éclater les vésicules urticantes). Si vous voyez des filaments de tentacules, il faut les retirer à la pince à épiler.





Les oursins
Marcher sur un oursin provoque une forte douleur, mais surtout les piquants sont extrêmement fragiles et ils se cassent en pénétrant dans la peau. Comme ce n'est pas une seule, mais plusieurs épines qui rentrent dans la patte le chien ne peut plus la poser. ll faut essayer de les extraire sans les casser et appliquer un désinfectant car les oursins sont souvent porteurs de bactéries. 
Enduisez la patte de vaseline ou a défaut d'huile et protégez-la par une compresse. La substance grasse aidera à éliminer les épines ou rendra leur extraction plus facile.

Le vétérinaire peut donner un traitement antibiotique pour éviter les risques de surinfection. 

20 juillet 2017

Article du Berry Républicain  suite à notre week end des 24 et 25 juin :




Plein de cadeaux pour tous les chiens présents : jeux, gourmandises, pendentif lumineux pour balades nocturnes....


1 juillet 2017

Rencontre de goule...suite

Trop occupés par les activités diverses, l'heure du départ pour certains participants est arrivée avant que nous ayons eu le temps de faire la photo de groupe.

Les chanceux qui ont pu prolonger leur séjour jusqu'au lundi ont posé devant la nouvelle banderole de l'association.
Cette séance a donné lieu à de nombreuses photos du public venu profiter du site ; pour beaucoup ce fut l'occasion de faire connaissance avec le Landseer, de poser des questions sur la race et de découvrir les activités pratiquées par nos chiens.

Une journaliste nous a également rendu visite et a pu apprécier les activités proposées.

Quelques uns des participants week-end


26 juin 2017

Rencontre de l'association

                           Plein succès pour la rencontre de 100 % Landseer.

Petite déception : le taux très élevé de cyanobactéries  nous a privés de la démonstration de travail à l'eau dans l'étang de Goule.


Cependant diverses activités ont émaillé notre week-end : jeux basés sur la relation maître/chien, démonstration d'attelage et initiation pour plusieurs jeunes chiens.

Nous avons testé un nouveau jeu basé sur des expériences scientifiques : comment accéder à une friandise placée derrière un obstacle à priori infranchissable.

Un triangle formé d'un filet empêche l'accès à la friandise, un intervenant laisse tomber quelques récompenses dans la gamelle .

Au chien de trouver comment y accéder. 









Chacun sa technique pour réussir !
















20 juin 2017

Alerte canicule


Le coup de chaleur fait partie des urgences vétérinaires et est la plupart du temps dû à l'inconséquence et à la négligence des maîtres.





On pense bien évidemment au chien laissé dans une voiture au soleil où la température atteint rapidement les 70 °…
Mais le coup de chaleur, rapidement mortel, peut survenir même si l'animal n'est pas enfermé.
Le chien ne transpire pas, le seul moyen de réguler sa température c'est le halètement.
Un chien laissé sur un balcon, dans un jardin, sur la plage peut être victime d'un coup de chaleur en très peu de temps.

Signes :

Il halète de plus en plus fort parce qu'il est en manque d'oxygène, les muqueuses sont bleutées, la langue devient violette, la température du corps monte jusqu'à 41, 42°.
L'animal est prostré, salive beaucoup. L'abattement peut alterner avec des phases d'agitation. Il peut ensuite être pris de convulsions.
A ce stade l'accident cardiaque peut survenir très vite.

Que faire?

Il faut le mettre rapidement à l'ombre, de préférence dans une pièce fraîche et abaisser sa température.
Le premier geste pour le sauver sera de le refroidir progressivement, avec des serviettes mouillées sur la nuque (siège de la régulation thermique) et le crâne, puis avec un jet d'eau en insistant sur la nuque, ensuite poser un sac avec des glaçons à la base du crâne
Dès que possible il faut le transporter chez le vétérinaire le plus proche, en lui maintenant ses serviettes mouillées  sur la nuque et le dos
La prise en charge est une urgence :
Il sera mis sous perfusion pour être réhydraté, le praticien lui administrera des corticoïdes en intraveineuse et le chien sera hospitalisé quelques jours dans les cas les plus graves.
Si la température de l'animal était très élevée, des séquelles neurologiques peuvent subsister.




Prévention :

Eviter les longs voyages en voiture en pleine chaleur. Faire des arrêts fréquents pour le mettre à l'ombre et lui donner à boire.
Ne pas laisser le chien dehors en plein soleil aux heures chaudes de la journée, lui aussi a droit à la fraîcheur de la maison.
Laisser une gamelle d'eau à proximité en permanence et la renouveler pour qu'il ait à disposition une eau fraîche mais non glacée. 
Ne pas demander d'effort au chien pendant les fortes chaleurs : randonnées, course, jeux en plein soleil.
Lors de promenades mouiller le chien, en insistant toujours sur la tête et le coup, lui faire tremper ses pattes dans l'eau.





De toute façon s'il a le choix, il rentrera se mettre au frais largement étalé sur le carrelage. 




Un chiot, un chien âgé ou malade seront d'autant plus vulnérables. 

Spécial Landseer : plus votre chien est noir, plus il sera sensible à la chaleur. Faites l'expérience : mettez votre main alternativement sur les zones blanches et noires quand votre chien est au soleil....
N'oubliez pas que si vous avez chaud, c'est pire pour votre chien !

13 juin 2017

Week-end amical


La rencontre annuelle de l'association approche !



Elle aura lieu les 24 et 25 juin à la base de loisirs de Goule, près de Bessais le Fromental (Cher).

C'est une occasion pour les adhérents de se rencontrer et de passer un week- end centré sur le Landseer.
Occasion aussi de découvrir des activités qu'on ne pratique pas forcément : l'attelage, le travail et le sauvetage à l'eau.






D'autres animations seront également proposées durant ces deux jours.


Une journée, deux ? c'est au choix et selon les disponibilités de chacun ...
Les non adhérents, propriétaires ou non de Landseer sont les bienvenus.

Ce sera pour certains l'occasion de découvrir la race et de s'informer .





Hébergement sur place : camping, chalets etc... tous renseignements sur le site Village de Goule.









5 juin 2017

Les publications de 100% Landseer


100% Landseer publie une revue de 40 pages 2 fois par an. 

Déjà 10 dossiers et 245 articles publiés
61  articles pour la santé
31 articles historiques
29 de cynophilie
33 pour le comportement, l'éducation
19 pour les activités canines
10 pour les questions propres à la race et à l'élevage. 

Prochain numéro le 25 Juin 























Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...